Voilà, c'est fini. 

Le 'one picture a day project' s'achève avec mes deux mois et quelques de Guyane.
Ces derniers jours ont été avares de commentaires et de textes, la faute au manque de connexions internet, et puis à la route. Toujours la route.
Pour ceux que je verrai à mon retour, les détails très vite.

Pour les autres, et pêle-mêle, je reviens d'un crochet au Brésil. J'y ai été béni par le pasteur fou d'une nouvelle secte de Jesus-Christ, fait des rencontres improbables et covoituré un allemand voyageur, polyglotte et couch surfer.
J'ai été aussi sur les traces de Papillon et des bagnards aux îles du Salut, frayé avec les mygales et les agoutis. Enfin les vapeurs sombres du rhum le plus fort du monde au Surinam. Trop peu de temps pour développer.
Je quitte Cayenne le vague à l'âme, quelques heures après avoir connu la crème de sa jeunesse et les secrets des vieilles maisons créoles.

Le blog n'est cependant pas mort. De nouveaux billets très vite et une autre thématique. Le site va aussi connaître une refonte complète dans les prochaines semaines. 

Merci aux lecteurs (-rices) de passage ou assidus. A très vite. 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Le corps de Jean-Serge Nérin, le policier guyanais abattu par un ETArra, revenait en Guyane cet après-midi à l'issue d'obsèques nationales orchestrées par Sarkozy. Promu chevalier de la légion d'honneur et  médaille d'or de la police espagnole, fallait-il qu'il meure pour être décoré. Au milieu de la foule d'élus et d'officiels déguisés en pingouins, sa mère, plus digne qu'aucuns de ceux-là dans l'accablement.
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture