Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Le corps de Jean-Serge Nérin, le policier guyanais abattu par un ETArra, revenait en Guyane cet après-midi à l'issue d'obsèques nationales orchestrées par Sarkozy. Promu chevalier de la légion d'honneur et  médaille d'or de la police espagnole, fallait-il qu'il meure pour être décoré. Au milieu de la foule d'élus et d'officiels déguisés en pingouins, sa mère, plus digne qu'aucuns de ceux-là dans l'accablement.
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture
 
 
Picture