Relachement dans la mise a jour du blog. Manque de temps et d internet plus que d envie. Avons quitte Bahir Dar la lacustre, ses monasteres isoles, ses rencontres locales et son khatdecevant.
Mon amharique progresse au quotidien, un jour peut etre posterais je sur le blog pour mes lecteurs ethiopiens seulement.
Sommes repasses a Addis, avons decouvert sa vie nocturne. La ville me deplait touujours. Trop agressive.
Rencontre marquante pourtant. Visite impromptue a la gare ferroviaire qui reliait Addis a Djibouti pendant
plus de 100 ans avant de fermer en 2007. Debebe, successivement cheminot, receveur, caissier special et fier francophone connait l histoire. Ca evoque des caravanes de chameau, l autorail, la petanque et les larmes de De Gaulle.
Debebe connait aussi le futur. Et lache a mots couverts que l armee ethiopienne fera tomber le gouvernement d Erythree d ici a deux mois. Sur de sur !! Premier sur l info? On deterrera le post en temps voulu.
Debebe, passionne absolu de sa ligne fantome, personnage parfait en doublure vocale de Jamel Debbouze.
Depart pour Paris du commandant Voisin. Son expertise anthropologique manquera.
Mardi, sessions de cloture de notre reportage. Interviews d anciens patients du Dr Hodes (cf post Le jour le plus long) et rencontre avec ses enfants adoptifs.
Enfin, depart pour l Est, direction Harar. Bastion musulman de l Ethiopie (et 4e ville sainte de l Islam), derniere ville etape  avant le Somaliland.
C etait aussi la ville refuge de Rimbaud qui y traffiquait cafe et esclaves, parlait l arabe et l amharique, et avait laisse la France  derriere lui. A 25 ans..
B/
Picture
 





Leave a Reply.